La place de la voix

 

 

Lors de la phonation, il s’agira de repérer un point ou une zone d' impact de la voix en fonction de l’endroit où l’on ressent les vibrations propres à un engendrer une émission du son correcte. Comme il s’agit de sensations, deux personnes peuvent utiliser des images différentes pour parler de la même chose.

Voici un florilège de théories qui sont toutes justifiés même si certaines sont difficilement applicables:

- Le son vibre lors de l’émission au niveau de l’os palatal, dans la partie antérieur pour le grave au centre pour le médium et dans sa partie postérieure pour l’aigu, il suffirait de focaliser l’impact du son sur un des trois endroits du palais en fonction de la hauteur des sons pour produire un son correct, ce n’est pas faux, si certains veulent essayer bon courage!

- Il faut focaliser le son sur la partie antérieure de l’os palatal au niveau de la racine du nez ( on appelle également cet endroit le point Mauran, du nom d’un chanteur) et tout chanter par ce « trou ».

- Il faut chanter et penser le son derrière au niveau du voile du palais.

- Il faut chanter dans le masque c’est à dire de manière à bien sentir les résonances des os de la face.

Une chose est sûre c’est que personne ne demande de focaliser le son dans la poitrine, sur les cordes vocales ou dans le larynx, c’est un bon début.

 

Je pense, pour ma part, que pour un son de qualité, même si le timbre est sombre de nature, il faut privilégier la production des harmoniques les plus aiguës et penser à une émission la plus claire et la moins boursouflée possible. L’endroit où l’on pense sa voix lors de l’attaque et de la tenue du son est une zone située au dessus de l’os palatal et qui va jusqu’ au front si l’on veut produire un son clair et brillant. Cette place, en outre, facilite l’écoute interne grâce à la grande présence sonore des vibrations provoquées par la voix qui impacte les os de la face.

Bien entendu, même si on recherche cette place haute et l'impact des vibrations vers l'avant, ça ne nous exonère pas de soulever le voile du palais et de conserver l'ouverture arrière au niveau du rhino-pharynx  pour pour obtenir un son rond, ici aussi tout est question d'équilibre.

  

Exemples d’exercices sur la place de la voix

 

-      On filera des sons sur une voyelle de son choix et sur une hauteur de son raisonnable en focalisant tout au long de l’émission son attention sur la présence de la résonance osseuse de la face et en se concentrant pour penser le son haut.

-       Petit à petit on installe cette concentration sur la place haute dans la tête et la sensation d’écoute de la résonance sur des vocalises de plus en plus longues et enfin sur des airs extraits du répertoire adaptés au niveau et aux capacités vocales de l'élève chanteur.

 

lecoursdechant@gmail.com